Sélectionner une page

Avocats, prêts à vous installer ? | 2/5 apprenez à vous connaître

par | 6 Juil, 2021 | 0 commentaires

Hermine vous propose un voyage en 5 étapes vers votre installation, dont c’est vous qui tracerez le chemin. Vous avez validé la première étape, et défini les contours d’un projet qui a du sens pour vous. Il s’agit désormais d’apprendre à connaître qui vous êtes vraiment, pour vous installer et façonner un cabinet d’avocats synonyme d’épanouissement.

01. Listez vos besoins

S’installer, c’est avoir enfin l’opportunité de travailler dans une structure qui répond à vos besoins.

Mais encore faut-il savoir les identifier !

Étudiant, stagiaire puis collaborateur, le jeune avocat a appris à répondre aux attentes de ses professeurs et de ses patrons.

Facile, dès lors, de perdre l’habitude de s’interroger sur ses propres envies, ses besoins, sa vision.

Puisque tout est à construire, l’installation est l’occasion de prendre enfin le temps pour faire le point :

De combien avez-vous besoin pour vivre?
A quel rythme avez-vous besoin de travailler?
Avez-vous besoin de travailler avec quelqu’un, et si oui, qui?
Combien de temps pouvez-vous vivre sereinement en cas de coup dur financier?
Qu’avez-vous besoin de faire pour être heureux au travail?

Grâce à ces questionnements, vous apprendrez à vous connaître en tant qu’avocats et dessinerez les premiers aspects pratiques de votre futur cabinet avant de vous installer.

C’est la première étape pour :

  • vous faire une idée des moyens financiers à réunir,
  • respecter (au maximum) vos propres limites, dans la phase de création et après,
  • monter un projet satisfaisant pour vous.

02. Identifiez vos valeurs

Pour vous permettre de satisfaire ces besoins dans le cadre de votre installation, vous allez devoir faire des choix.

Le rythme de vos semaines, vos locaux, votre méthode de facturation, votre besoin en fonds de roulement, votre axe de communication, la place du papier et du numérique…

Outre vos moyens financiers, ce sont vos valeurs qui guideront ces choix.

Vos valeurs, ce sont des façons d’être et d’agir que vous considérez comme idéales, morales, éthiques.

« Les valeurs sont les convictions que nous considérons comme particulièrement importantes pour nous, celles qui constituent nos repères essentiels, qui nous servent pour effectuer nos choix les plus cruciaux et qui orientent donc, pour une large part, nos actions et notre comportement. Nos valeurs sont les éléments les plus stables de notre personnalité. C’est le moteur qui nous fait agir et nous donne de l’énergie pour entreprendre. C’est le socle de la confiance en soi. »1

Identifier vos valeurs, c’est donc trouver vos leviers de motivation.

C’est aussi vous prémunir de faire des choix uniquement en fonction d’éléments parasites :

  • la peur de manquer, qui peut pousser à accepter des dossiers hors de votre champ de compétence ou de conviction,
  • la pression sociale, qui peut amener à monter « le cabinet qu’il faut », et non le cabinet qu’il vous faut…

Au bout du compte, qu’est-ce qui est le plus important pour vous? Prendre du plaisir? Atteindre un statut social? Une sécurité financière? Avoir le sentiment d’être utile? etc.

En connectant vos possibilités pratiques à vos valeurs essentielles, vous trouverez l’énergie pour avancer.

03. Appuyez-vous sur vos forces

Pour mener à bien votre projet d’installation, il sera plus confortable d’avoir confiance en vous.

Et vous pouvez !

Vous avez en effet développé de grandes compétences au long de votre carrière, qui constituent autant de forces sur lesquelles vous appuyer.

Bien sûr, il y a les compétences techniques acquises pendant vos études et lors de vos premières expériences.

Vous maîtrisez plusieurs matières, vous savez faire des recherches juridiques, construire une argumentation, convaincre, rédiger, pourquoi pas plaider…

Mais n’oubliez pas également les savoir-faire et savoir-être que votre parcours personnel et professionnel vous ont permis de développer.

Techniques commerciales, informatique, communication, développement de votre réseau, passion sportive, artistique, ou intellectuelle, engagement politique…

Toutes les actions menées dans votre vie vous ont apporté des compétences, des viviers d’idées, et pourquoi pas des sources potentielles de client.

Ne négligez pas d’en faire l’inventaire, pour déterminer tout ce que vous savez faire. C’est l’étape préalable pour vous connaître avant d’installer votre cabinet d’avocats !

Vous les aurez sous le coude pour retrouver confiance et inspiration si, à l’avenir, cela venait à manquer.

04. Acceptez vos fragilités

Vous avez listé vos compétences. Mais il est tout aussi nécessaire d’identifier les choses que vous ne savez pas faire, ou dont vous avez peur.

Exercice difficile, quand le métier d’avocat vous a appris à passer outre votre stress et vos incertitudes pour servir au mieux vos clients.

C’est pourtant le plus important.

La vraie force, c’est d’admettre que l’on ne peut pas tout faire tout seul. C’est d’identifier les situations dans lesquelles vos limites seront atteintes.

Seulement alors pourrez-vous mettre en place les actions pour vous en affranchir :

  • en vous formant pour atteindre le niveau de compétence que vous souhaitez,
  • ou en travaillant sur vos blocages et vos peurs, seul ou avec un coach spécialisé,
  • ou en déléguant ce que vous ne souhaitez pas faire à quelqu’un dont c’est le métier : comptable, web designer, graphiste, expert en communication, confrère dans une autre spécialité, courtier… L’investissement financier peut en valoir la chandelle, s’il vous libère du temps pour les tâches que vous savez faire, et que vous aimez !

Même en ayant un projet solide et une bonne dose de motivation, vos fragilités viendront tôt ou tard frapper à la porte de votre jeune cabinet. Alors, autant être préparé !

Vous avez appris à vous connaître en tant qu’avocats pour vous installer : découvrez la troisième étape pour mener à bien votre projet : adopter le bon état d’esprit.

Sources :
1Les valeurs de base de la personne : théorie, mesures et applications, Shalom H. Schwartz, Revue française de sociologie, Ed Ophrys, 2006/4 – Volume 47, pages 929 à 968

Crédits photos : iStock/Tom Kelley Archive

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Avocats, prêts à vous installer ? | 1/5 posez-vous les bonnes questions - […] Découvrez la deuxième étape pour mener à bien votre projet d’installation : apprendre à vous connaître. […]
  2. Avocats, prêts à vous installer ? | 3/5 adoptez le bon état d'esprit | Hermine - […] Vous avez défini les contours de votre projet, et appris à vous connaître. […]
  3. Avocats, prêts à vous installer ? | 4/5 posez vos jalons | Hermine - […] avez pensé votre projet autour de ce que vous connaissez de vous, et adopté une vision […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prenez rendez-vous avec nous.